• "Je sais que je suis plus ignoble que les pires des bêtes, mais j'ai le droit de vivre"


    Je ne sais pas comment qualifier ce film, on y trouve une histoire dramatique originale, de l'amour, de l'humour, de la violence. C'est un sacré mélange réussi grâce à un casting irréprochable.

    A voir absolument.


    votre commentaire
  • ces derniers jours, c'est vraiment la catastrophe...je ne fais absolument rien au travail...les chefs sont en vacances, mes interlocuteurs ne me contacteront probablement pas avant le 13 avril... et le pire c'est que je ne peux même pas déposer des jours de vacances car il faut prévenir un mois à l'avance....donc je suis bloqué, remarque il y aura des jaloux qui me diront : tu es payé à ne rien faire, estimes toi heureux et profites-en....mais je peux vous assurer que un jour ou deux ça passe mais quand ça dure depuis une semaine déjà et que ça va encore durer au moins une dizaine de jours, ça devient très ennuyant, vous vous rendez compte, j'arrive tard au travail, hier c'était vers 14h et personne n'a fait de remarques...tout simplement car le travail que je viens de terminer était ponctuel et n'intéresse personne de l'équipe...ça intéresse une centaine d'entreprises éparpillées dans le monde mais là où je suis c"'est le dernier de leur soucis...j'essaie de me lever tard et de prendre mon temps pour aller travailler, j'en profite pour prendre le petit déjeuner que j'ai oublié de prendre pendant les semaines de travail intensif..je sors avant 17h du taf, je lis des romans, pour tout vous dire j'ai commencé un roman de 400 pages il y a trois jours, je le finirai avant de rentrer ce soir...
    je ne sais quoi penser de tout ça, je devrais être content que je sois payé pour faire de la lecture et prendre mon petit déjeuner tranquille...mais moi ç me frustre, je me sens inutile surtout qu'en dehors du taf, j'ai du mal à trouver un moyen de tuer le temps...mes amis sont loins et les quelques uns qui sont proches sont pris par le travail, mes proches ne le sont pas, je me réfugie dans la lecture mais à force je m'ennuie, je fais le ménage mais à force je m'ennuie, j'écoute de la musique mais à force je m'ennuie, je regarde un film mais au bout de dix minutes ça m'ennuie, je joue un peu du piano mais vite fait je me dis que ça ne setrt à rien car je suis nul, j'essaie de sortir pour assister à un spectacle mais c'est rare et je me retrouve seul donc je ne fais que boire de la bière "demi pêche" pour oublier, je sais ce qu'il me faut...

    il me faut parler...mais à qui? qui m'ouvrira son coeur pour m'écouter? il vaut mieux être seul que mal accompagné, malgrè le tas de peronnes que je connais, je ne les contactes pas car on n'est pas du même univers...

    Je lance un appel à des personnes qui souhaitent discuter, faire de nouvelles connaissances du blog à se manifester...

    9 commentaires
  • Merci à celle qui m'a permis de découvrir ce groupe....elle se reconnaîtra...

    18 commentaires
  • Trois ans de souffrance
    Trois ans de galère
    Loin de notre enfance
    On a goutté à la vie et ses mysères
    Mais il y a eu des hauts et des bas
    Et je ne garderai que les moments de joie
    Rappelle-toi
    "Viens dans mes bras", je t'ai dit
    On est resté l'un contre l'autre
    Mon coeur battait la chamade
    Je n'avais qu'une seule envie
    Te serrer fort contre moi

    Rappelle-toi
    Nos retrouvailles en cachette
    Nos nuits folles
    Rappelle-toi
    Les moments où on se serrait les coudes
    Quand tout devenait gris autour de nous
    ...
    ...
    Tu ne le sais pas encore
    Mais dans trois ans
    Même si tu changes de port
    Tu seras toujours dans mon coeur

    Je t'aime tout court.


    8 commentaires
  • Certains diront que c'est réel, d'autres diront que c'est un mythe.
    Deux personnes qui viennent de faire connaissance et qui n'appartiennent pas au même monde ont ils une chance de réussir leur vie commune? Et deux personnes très similaires peuvent-elles vivre ensemble?

    A vrai dire, des exemples concrets prouveront que la réponse est loin d'être facile. En effet, d'autres facteurs rentrent en jeu : la stabilité, l'indépendance, l'entourage, la vision de l'avenir, la situtaion financière...

    L'amour serait-il alors condamné de nos jours à suivre les lois du marché? L'amour sincère et désintéressé existe-il encore de nos jours? Avons-nous la même conception de l'amour que nos grands-parents?

    Tant de questions qui tournent autour d'une seule et unique question :
    Qu'est ce que l'amour version 2006?

    1/
    Imaginons, un couple formé par un scientifique et une artiste. Chacun a son domaine privilégié. Dans ce couple, le scientifique est plus apte à s'intéresser à l'art que l'artiste ne l'est pour la science...Toujours est-il que cela dépend du domaine scientifique en question...Mais l'amour qui les a réuni ne s'est pas posé de questions car si l'amour devrait être restreint à des personnes de même domaine de travail, ce ne serait plus de l'amour mais des intérêts. En effet, les deux personnes de ce couple seraient attirées chacun par le carctère de l'autre : l'homme est attiré par la sensibilité artistique de la femme et la femme est attirée par le sens d'organisation et de la logique de l'homme...Certains diront qu'au bout de quelque temps, ils auraont du mal à communiquer sur les mêmes sujets et que cela impliquera des distances qui pourraient s'installer entre les deux personnes, d'autres diront que les collègues de travail et les amis de même centres d'intérêt peuvent remplir ce vide, et avec un peu de bonne volonté des deux personnes, chacun apprendra à s'intéresser plus particulièrement à l'autre...ce qui permettra un épanouissement total dans la vie de tous les jours avec les amis et avec son compagnon (sa compagne).

    Ici, les opposés peuvent s'attirer et même fusionner...mais si on intègre les facteurs extérieurs : problèmes de familles, un stress supplémentaire à cause du travail ou les études, une rencontre sympathique (à priori sans arrière pensée), situation financière compliquée....tous ces facteurs sont là pour nous embrouiller les idées et altérer notre vision..ce qui fait qu'on a tendance à voir des mirages dans la direction qui nous éloigne de ces problèmes de la vie quotidienne..et ce n'est qu'en arrivant à l'oasis imaginaire pour se désaltérer et s'abriter du soleil tapant qu'on se rend compte qu'on n'a plus le sens de l'orientation et l'expression "PERDRE LE NORD" devient la plus adaptée à la situation.

    2/
    Imaginons maintenant deux personnes du même univers qui s'attirent. Est ce que cette attirance est synonyme d'amour? dans la plupart des cas, ça reste discutable. Prenons l'exemple dedeux scientifiques qui travaillent et gagnent bien leur vie, les deux personnes ne discutent que de ce qui les réunit et semblent toujours heureux car côté financier ils trouvent leurs comptes. Et supposons d'un autre côté que le couple est formé par dex artistes.Les deux ont une certaine sensibilité commune. Ile ont tous les deux une même ouverture d'esprit.
    Dans ces deux exemples, une chose est sûre c'est que si c'est la même passion qui les a réunit, un problème majeur risque de mettre fin à leur relation c'est l'égoïsme. En effet, deux personnes passionées par la même chose que ce soit artistiquement ou profesionellement parlant se heurtent très vite à une concurrence implicite au sein du couple qui finit par empoisonner leur vie de tous les jours. L'homme ne veut pas que la femme gagne plus que lui, ou l'artiste femme aimerait qu'elle arrive à réaliser une exposition et vendre des toiles comme son compagnon a fait pour ses bouquins...
    Ne parlons pas des caractères similaires qui peuvent survenir : désir de solitude, extravagance dans certains cas, vie bordélique...
    Finalement, ce n'est l'amour de la personne qui a permis leur union mais l'amour de sa passion et c'est ce même amour qui fera que l'union est rarement durable.


    Conclusion :
    En ce qui me concerne, je suis pour l'amour de la personne : allure, attitude, traits de carctère, humour, physique (parfois aussi). Les centres d'intérêts même différents peuvent se retrouver un jour si l'amour est vraiment sincère.
    Et je suis contre l'amour issu de la fuite du quotidien, l'amour résultant d'une similitude entre les centres d'intérêt. En effet, si on n'aime la personne qu'à travers ce qu'elle fait, j'appellerai ça de l'admiration ou "être FAN". Car ce pseudo-amour permettra rarement une vie commune avec des projets communs.
    Mais, chaque histoire est unique et tout est posible tant que l'amour, le vrai coule dans nos veines.

    14 commentaires